admin

30 juin 2018

Pas de commentaire

Accueil News

Actualités legislatives

Actualités legislatives

Depuis l’ordonnance n°2011-78 du 20/01/2011, du code rural et de la pêche maritime, la pratique de l’Ostéopathie Animale pour les praticiens non vétérinaires en France est autorisée.

Nous étions depuis dans l’attente de précisions sur la manière de devenir Ostéopathe Animalier.

Ces précisions sont venues sous la forme de Décrets et d’Arrêtés publiés au Journal Officiel le 19/04/2017, qui détaillent les compétences exigées pour réaliser des actes d’Ostéopathie Animale en France.

Il existe donc désormais 2 accès pour effectuer des actes d’Ostéopathie Animale en France :

  • Etre vétérinaire, puisque légalement tout vétérinaire peut pratiquer l’ostéopathie animale, même si celui-ci n’a pas été formé. La majorité des vétérinaires souhaitant réaliser des actes d’Ostéopathie Animale ont suivi un enseignement et sont titulaires d’un diplôme en ostéopathie vétérinaire.
  • Avoir effectué 5 années d’études supérieures et réussir les épreuves d’aptitudes organisées par le Conseil National de l’Ordre des Vétérinaires.

En parallèle à ces évolutions législatives, un titre d’Ostéopathe Animalier est paru au Journal Officiel du 03/12/2015. Via ce titre le Ministère du Travail reconnait les compétences nécessaires pour exercer des actes d’ostéopathie animale.

Malheureusement cette décision ministérielle va à l’encontre de celle du Ministère de l’Agriculture qui a retenu ces 2 seules voies d’accès citées plus haut. Ce titre n’est donc pas nécessaire pour exercer des actes d’Ostéopathie Animale.